Aller au contenu

Lundi 16 mars à 10h :

« Nous devons impérativement limiter les déplacements, les réunions, les contacts. Cela doit évidemment s’appliquer dans les administrations qui doivent engager une action massive d’organisation du télétravail pour permettre à tous de rester à domicile »

Au lycée, ces consignes s’articulent autour d’un impératif : La continuité administrative et pédagogique.

Concrètement :

  • La continuité pédagogique est assurée à distance.
  • Toutes les réunions en présentiel sont reportées ou organisées par visio ou audio conférences ; cela concerne conseils de classe, conseil de discipline, C.A .

Nous ne manquerons pas de vous communiquer de nouvelles informations a fur et à mesure de l'évolution de la situation.

Le CNED (Centre National d'Enseignement à Distance), basé à Poitiers, met à disposition la plateforme "Ma classe à la maison" pour les élèves et professeurs en quarantaine. Elle s'adresse à tous les niveaux de la grande section à la terminale, avec des exercices en autonomie et une classe virtuelle.

Comment continuer à suivre des cours quand on est obligé de rester chez soi en quarantaine pour cause de coronavirus ? Le CNED, dont le siège est situé à Poitiers, propose une plateforme gratuite à destination des élèves et des professeurs. "Ma classe à la maison" est réservée aux établissements fermés par précaution. Les élèves reçoivent directement une adresse internet  https://lycee.cned.fr/login/index.php et sont invités à se créer un compte sur la plateforme.

Un double volet d'enseignement

La plateforme se compose d'abord d'un parcours destiné aux élèves, avec des exercices et des leçons. En fonction de tests de niveau, chaque enfant peut réviser, approfondir ou découvrir de nouvelles notions sur quatre semaines, de la maternelle à la terminale. "Le programme scolaire retenu est celui du premier et du deuxième trimestre de chaque niveau", indique Michel Reverchon-Billot, directeur général du CNED. "Il n'y a aucune mauvaise surprise possible".

Les exercices sont calibrés de manière à être faits en une heure, en totale autonomie. Pour les élèves les plus jeunes (en maternelle, par exemple), la présence d'un accompagnant est indispensable.

D'autre part, la plateforme permet l'organisation de "classes virtuelles" : devant son écran, filmé ou par téléphone, un enseignant peut faire cours à ses élèves. L'espace est interactif : un clic pour lever la main et poser une question, un espace de discussion pour échanger avec le professeur. Les exercices et le tableau sont modifiables par tous. Pour les élèves, il est possible d'accéder à "Ma classe à la maison" depuis un ordinateur, un smartphone ou une tablette, sans installer de logiciels au préalable.